Investissement dans un fonds commun de placement (FCP) : avantages et risques

Fonds obligataire
Investissement dans un fonds commun de placement (FCP) : avantages et risques

Un fonds commun de placement fait partie des moyens d'investissement couramment utilisé par des investisseurs qui souhaitent fructifier leur épargne pour les particuliers et leur trésorerie pour les entreprises. Des placements en fonds commun de placement confèrent de nombreux avantages aux investisseurs. Ce n'est pas pour autant qu'un tel investissement est dépourvu de risques.

Les avantages

Au titre des avantages connu aux FCP, il faut compter la mutualisation, la diversité des placements, la disponibilité de la liquidité et la fiscalité avantageuse.

La mutualisation

La dénomination du FCP en lui-même reflète le caractère de la mutualité. En effet,ce type fonds réuni les placements de plusieurs investisseurs. En mettant votre argent dans un FCP, vous participez à la constitution d'un capital plus solide qui permettra d'acquisition de titres plus importants. On parle en l'espèce d'optimisation de capital.

La diversité des placements

Cet avantage vient du fait que la mutualisation ouvre le champ des possibilités en permettant l'acquisition d'une diversité plus importante de titres du marché boursier. D'ailleurs, il existe plusieurs fonds de placement, notamment FCP d'entreprise et FCP à risque. Ceux-ci sont caractérisés par un important rendement.

La disponibilité de la liquidité

Avec un tel fonds, l'acquisition et la cession de parts sont très faciles. Vous pourrez récupérer votre investissement et avoir accès à de la liquidité rapidement. Vous maintenez donc votre capital de départ.

Une fiscalité avantageuse

À condition de conserver vos parts dans un FCP pendant une durée minimale de 5 ans, vous pourrez jouir d'une exonération d'impôts sur les plus-values que vous rapporte votre placement.

Les risques

En termes de risque de placement en FCP, on peut citer la non-participation à la gestion du fonds, une gestion globale, la répartition des risques et la répartition des intérêts.

La non-participation à la gestion du fonds

Les porteurs de parts à un fonds commun de placement sont des copropriétaires et non des actionnaires. À ce titre, ils ne participent pas au conseil d'administration et n'ont donc pas de droit de vote dans les assemblées générales.

Une gestion globale

Étant donné qu'il s'agit d'un fonds commun, le capital constitué de différents apports des porteurs de parts est placé comme un investissement mutualisé. En d'autres termes, les placements ne sont pas faits au titre des apports de chaque porteur. Ce qui fait que les placements ne tiennent pas compte de votre situation personnelle. C'est l'intérêt général de la communauté des porteurs qui prime sur l'intérêt individuel.

La répartition des risques

C'est une conséquence de la mutualisation et de la gestion globale. Comme les fonds sont mutualisés et placés indistinctement, les conséquences rejaillissent sur tous les membres du Fonds.

La répartition des intérêts

Non seulement les placements ne sont pas faits à titre individuel, mais en plus, les intérêts sont répartis en fonction du nombre de porteurs constituant le fonds. Généralement, moins il y a d'investisseurs et moins les retours sur investissement sont importants. Vous gagnez donc moins qu'en cas de placement individuel puisque les intérêts sont répartis en fonction de votre quote-part.

Il est donc important de pouvoir investir dans un fonds de placement réunissant les meilleures conditions pour vous permettre de ressortir gagnant de votre investissement. Des sociétés de placement comme Sunny AM peuvent vous aider. En termes de gestion de placement, Sunny AM est une référence.